Rap US

42 Dugg revient sur ses propos homophobes et s’excuse

42 Dugg revient sur ses propos homophobes et s’excuse

Excuses acceptées ?

Le rappeur a tenu à éclaircir la situation et éteindre le feu.

Une réaction cinglante

Le 30 juillet dernier, 42 Dugg a créé la polémique après avoir posté une vidéo sur Instagram dans laquelle le rappeur souhaitait un joyeux anniversaire à son fils en l’embrassant sur les joues et sur le cou. Une vidéo qui a mis mal à l’aise certains de ces followers. En effet, ces derniers ont notamment assimilé le comportement de l’artiste originaire de Détroit à de l’homosexualité… Une critique déjà loin d’être intelligente, auxquelles 42 Dugg a répondu de manière crue via une story Instagram dans laquelle il a tenu des propos explicitement homophobes : « Personne ne valide vos délires de gay bizarre dans lequel vous êtes ces derniers temps […] Quand l’un de nous (rappeurs) s’en prend à vous, vous nous traitez cash d’homophobe, mais sachez juste qu’on en a rien à foutre de ce truc […] Sucez ma b*te bande de folles ».

Le rappeur faisait ici référence au discours de DaBaby lors du festival Rolling Loud, survenu quelques jours plus tôt.

Le mea-culpa du rappeur

Quelques heures après la diffusion de sa story, le rappeur de 25 ans a tenu à présenter ses excuses auprès de ses followers : « Cela n’a jamais été mon intention d’offenser qui que ce soit, même si on m’a aussi offensé. Je m’excuse donc pour cela […] D’habitude, je suis une personne discrète, surtout quand on touche à quelque chose qui m’est personnel, comme mon fils ou ma famille en général. Les gens me demandent tout le temps de plus partager des photos de mes moments privés, et ainsi montrer à mes fans autres choses que ma musique. Avant-hier (30 juillet), je me suis dit que j’allais faire ça. L’anniversaire de mon fils tombait ce weekend, je me suis donc dit que j’allais partager avec vous tout l’amour et l’amusement dont on profitait. La vidéo et les photos postées de mon fils n’étaient pas faites pour avoir des retours négatifs. C’était juste nous. Alors le fait que vous ayez pris ce moment de bonheur pour en faire ce que vous avez fait, ça me rappelle simplement pourquoi je garde le sujet de ma famille privé. Je ne montrerais plus mon fils ni aucun membre de ma famille, vous venez de perdre ce privilège. Je vais juste utiliser mes réseaux pour promouvoir ma musique. Rien de plus, rien de moins ».

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT