Rap US

DJ Kay Slay est décédé des suites du COVID-19

DJ Kay Slay est décédé des suites du COVID-19

Le hip-hop perd une légende.

Le légendaire DJ new-yorkais DJ Kay Slay est décédé des suites du COVID-19. Âgé de 55 ans, l’artiste aurait perdu la vie le 17 avril, 4 mois après avoir été hospitalisé.

Le rappeur perd l’une de ses figures

C’est le promoteur Van Silk qui aura eu la charge de confirmer la mauvaise nouvelle auprès du média HipHopDX : DJ Kay Slay est décédé. « Le hip-hop a perdu un joyau. Mon cher frère est parti. Je le connaissais depuis ses 16 ans. C’était mon petit frère. Je lui ait présenté énormément de monde, et nous avons fait beaucoup de choses ensemble. Nous avions parlé en décembre dernier, nous étions en train de boucler le projet Rolling 200 Deep. Il s’apprêtait à tourner sa partie du clip avec MC Sha-Rock. Des mixtapes lui ayant permis de lancer le magazine Straight Stuntin‘ au projet What The Science, le monde n’a pas seulement perdu une personne dédiée à la culture hip-hop, mais également quelqu’un se chargeant de combler les lacunes. »

En décembre 2021, Wack 100 avait laissé entendre que Kay Slay était déjà en très mauvaise posture, et que sa survie était en jeu. A l’époque, le frère du DJ, Kwame Grayson, se voulait rassurant : « Il ne va pas mourir. […] Il était en train de partir, mais Dieu n’a pas laissé faire. […] Il est en phase de rétablissement, mais il ne va pas mourir, vous pouvez me croire. » La semaine passée, Wack 100 affirmait que son ami était « toujours en train de se battre » : « Continuons de prier pendant que notre frère mène son combat. »

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT