Rap US

« Culture III » des Migos : les premières critiques sont là !

« Culture III » des Migos : les premières critiques sont là !

Quavo, Takeoff et Offset ont-il su convaincre la critique ?

Il aura donc fallu attendre près de trois ans et demi pour que Culture III, le successeur de Culture II, voit le jour. Certes entretemps sont sortis les solos de chacun, mais ce délai a tout de même de quoi surprendre pour peu que l’on se rappelle la productivité sans pareil des trois lascars à leur début (16 mixtapes entre 2011 et 2016 !).

Toujours est-il que les Meegs, alias « le plus grand groupe du monde » comme ils aiment à se surnommer, sont bel et bien de retour avec 79 minutes de musique dont l’objectif affiché est de « transformer la ‘pandemic’ en ‘bandemic’ » (dixit Quavo sur le single Straightenin).

Le résultat est-il à la hauteur ? Début de réponse avec ce pot-pourri des premières critiques de la presse ricaine.

À LIRE AUSSI 
40 anecdotes époustouflantes sur les Migos, les Beatles du rap US

Pour NME qui a attribué quatre étoiles sur cinq possibles à l’album, « Culture III clôt la trilogie en beauté ».

Moins épuisant que son prédécesseur, l’opus aurait toutefois mérité quelques coupes (Birthday, Why Not et Handle My Business notamment.)

Pas de quoi cependant plomber le rendu, les Migos affichent « la même forme qu’en 2018 ».

Chez Complex, on souligne que l’album ne manque pas de points forts, à commencer par les singles : Straightenin est un sérieux candidat au titre de tube du début de l’été, Avalanche permet de découvrir le groupe sous un nouveau jour et Need It en featuring avec YoungBoy Never Broke Again impressionne notamment pour sa complémentarité avec Offset.

Autre atout, « que soit dans les flows ou les productions, Culture III rappelle les Migos dans leur période mixtape, cette faim qui transparait avait quelque peu disparu avec le succès ».

Ceci dit, personne ne crie au chef-d’œuvre, malgré un Takeoff loué pour ses textes et sa maitrise du flow.

« Est-ce trop long ? Oui. La seconde moitié est-elle un peu molle ? Sûrement. L’album est-il meilleur que le premier Culture ? Clairement pas. Quatre ou cinq morceaux tourneront-ils tout l’été ? C’est certain. »

Dans une veine similaire, Pitchfork décerne un 6,9 à un disque qui « peut sembler parfois bâclé, mais qui dans ses meilleurs moments rappelle le meilleur des Migos ».

« Au sein de ce packaging foutraque, il y a toujours de quoi se satisfaire ». Et l’article de citer comme exemples les collaborations posthumes avec Juice WRLD et Pop Smoke exécutées avec tout le respect qui leur est dû.

Beaucoup (beaucoup) moins conciliant, Anthony Fantano de la chaîne Youtube The Needle Drop colle lui un 2 sur 10.

Pour lui, Culture III est le signe du « déclin du groupe », une déroute totale, principalement en raison du fait que les trois emcees ont totalement perdu leur alchimie et sonnent désormais « comme si chacun était dans son coin ».

Ça et puis aussi des instrus trap entendues mille fois assorties de rimes ennuyantes à mourir et d’une cover horrible qui repompe éhontément les Queens.

Mais bon, vous savez tous que c’est juste son avis pas vrai ?

À LIRE AUSSI 
40 anecdotes époustouflantes sur les Migos, les Beatles du rap US

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT