Actualités Musique

Rocca : « Je ne fais pas du rap d’Atlanta ou Chicago »

Rocca : « Je ne fais pas du rap d’Atlanta ou Chicago »

Rocca regrette que trop de jeunes rappeurs français tentent de reproduire à l’identique les sons qui fonctionnent outre-Atlantique…

A 40 ans, Rocca a récemment sorti son 4ème effort solitaire, baptisé Bogota-Paris. Son précédent album solo paru en France, Amour Suprême, remontait à 2003. « J’ai fait un album très différent de ceux que tu peux trouver dans le rap français. C’est mon atout. T’as 50 groupes de rap français qui vont sortir dans le mois et un seul sortira avec une couleur différente. Je ne suis pas influencé par tous les courants musicaux que les autres copient. Je ne fais pas du « pomme C/pomme V », du rap d’Atlanta ou de Chicago. J’aime la culture afro-américaine mais je l’adapte à ma manière, à ce que je vis », explique le MC franco-colombien à l’occasion d’un entretien donné au site Café Babel.

Tous les albums que je ferai seront en deux versions

Rocca avait connu le succès commercial dans l’Hexagone dès 1997, avec Entre deux mondes, album porté par le classique Les jeunes de l’univers. En rappant dans la langue de Molière ainsi qu’en Espagnol, il espère toucher le plus large public possible. « Ce n’est pas un calcul mais une nécessité vitale en tant qu’artiste indépendant. Il faut que je joue mon atout. J’ai deux flingues, un qui tire en français, l’autre qui tire en espagnol. Ce sera la base de mon travail pendant les prochaines années. Tous les albums que je vais faire dans le futur seront en deux versions », prévient celui qui faisait partie du collectif La Cliqua.

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT