Actualités Musique

Rap et philo, ça rime ?

Rap et philo, ça rime ?

Les épreuves du BAC approchent à grands pas !

Le 16 juin, les élèves de Terminale passeront la redoutée épreuve de philosophie. Un professeur de cette matière a décidé « d’intéresser les jeunes à la philosophie, en leur montrant une porte d’entrée qui passe par le rock ou le rap ».

« Le rap est un art, c’est mon postulat de départ. Toutes les formes de rap sont valables. Pourtant les rappeurs ne font pas de la philosophie, mais ils ont des préoccupations en commun avec les philosophes », explique Francis Métivier, professeur au lycée Duplessis-Mornay de Saumur, au Figaro.

Les questionnements des auteurs de rap français sont semblables aux idées de grands philosophes grecs

Spécialiste de rock à la base, ce dernier s’est intéressé ensuite au rap. « Il s’agit de prendre un art auquel beaucoup de jeunes s’intéressent, et de remarquer que les questionnements des auteurs de rap français sont semblables aux idées de grands philosophes grecs : ils parlent souvent du temps qui passe, de la liberté, de l’histoire, du langage, du rapport à la richesse matérielle… », explique l’auteur de l’ouvrage « Rock’n Philo », paru en 2011 aux éditions Le Passeur – collection Open Philo;

« J’ai sélectionné des morceaux intéressants, que j’explique dans mon livre et parfois durant mes cours. Cependant je n’analyse pas les paroles de Booba tous les jours, c’est certes utile pour intéresser un public jeune, mais il est indispensable de rester proche des auteurs classiques », souligne le professeur.

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT