Actualités Musique

Passi : « Je ne pouvais pas dire non à TF1 »

Passi : « Je ne pouvais pas dire non à TF1 »

A l’aube de la quarantaine, Passi revient dans la lumière.

Après avoir sorti l’album Evolution et été membre du jury de la Star Academy en 2007 sur TF1, Passi a progressivement disparu de la scène médiatique. Pourtant, l’ancien membre du Ministère Amer n’a pas chômé. « J’ai sorti le Bisso Na Bisso en 2009 après j’ai fait des tournées jusqu’à fin 2010 – début 2011. Après je me suis un peu posé avant de retourner en studio. J’avais deux projets sur lesquels je travaillais : Ere Afrique d’un côté et mon prochain album qui devrait arriver l’année prochaine. Et puis j’ai écrit aussi un livre. Je me suis un peu absenté car j’avais besoin de me retrouver », confie à Télé Star le rappeur d’originaire congolaise, qui a récemment fait paraître son autobiographie, « Explication de textes », aux éditions Broché.

Après plus de 20 ans de carrière, Passi possède l’un des CV les plus complets de l’histoire du rap français. « Je suis assez fier de tout ce que j’ai fait. J’ai passé beaucoup de temps à travailler. J’ai pris des risques. Je suis content d’avoir rencontré les musiciens avec qui j’ai travaillé, d’avoir la reconnaissance du public aussi. Tout le monde n’a pas la chance d’avoir ça », indique le natif de Brazzaville, qui a sorti deux albums avec le Minsitère Amer, quatre en solo, deux avec le Bisso Na Bisso et cinq compilations (Dis l’heure 2…) en tant que producteur.

« Pour une fois que TF1 ouvrait la porte au rap »

Il y a déjà six ans, Passi faisait partie du jury de la Star Academy. Aujourd’hui, si une expérience similaire lui était proposée, il n’hésiterait pas à l’accepter. « Cela fait partie de l’exposition médiatique que l’on doit avoir. Quand on te propose d’être jury dans un programme de ce style c’est qu’on reconnaît ta qualité artistique et celle en tant que professionnel. On nous fait confiance pour attribuer des notes et guider des jeunes artistes. J’ai travaillé avec beaucoup d’artistes. J’ai essayé d’en produire. Pour une fois que TF1 ouvrait une porte au rap et à un black je ne pouvais pas dire non. On se plaint déjà de ne pas être assez représenté sur ces chaînes là… », analyse-t-il. Un discours qui n’est pas sans rappeler celui de La Fouine, l’un des trois jurés de Popstars cette année.

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT