Actualités Musique

Comment la gentrification du rap détruit petit-à-petit le genre

Comment la gentrification du rap détruit petit-à-petit le genre

Quelles sont les conséquences directes de la gentrification dans le monde du rap ? C’est à cette épineuse question qu’a répondu le YouTubeur Eden LZ.

Un rapport de plus en plus particulier entre les rappeurs et les auditeurs de rap

Dans une vidéo de plus de treize minutes, Eden LZ explique point par point comment la gentrification du rap s’est créée (explosion du nombre d’auditeurs, apparition d’artistes avec des propositions musicales singulières issus de milieux différents que ceux des quartiers populaires notamment). Le créateur de contenus explique ensuite que pour certains événements, un mépris de classe qui tourne au racisme opère entre des fans de différents genres de rap. Pour beaucoup, rapper la rue correspond ainsi à rapper à l’ancienne, alors qu’il s’agit toujours de quelque chose d’actualité. Eden LZ s’en prend également à la tendance des gens de juger un rappeur en fonction de son apparence.

Pour le YouTubeur, l’apparition d’artistes pop dans le paysage du rap a également contribué à élargir petit-à-petit le genre, sans que ses frontières soient désormais définissables. Il s’en prend également au rap d’extrême droite, qui s’affirme de plus en plus. Pour conclure, Eden LZ explique cependant que les rappeurs se comportent très bien à ce sujet (on notera le très beau témoignage de Rohff vis-à-vis de Lomepal dans la vidéo). La séquence entière est à retrouver juste ici :

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT