29K Vues
5/5

Fary : « J'envie les gens qui n'ont pas de style ! » [VIDEO]

Posté le 11 Janvier 2017 à 17h23, par yago

Son apparence le rend remarquable au sens premier du terme, son humour en fait de même mais cette fois au second... Maître dans l'art du One Man Show, Fary a vu sa carrière prendre une ampleur impressionnante avec son spectacle Fary is the new black qu'il joue depuis maintenant deux ans. Avant d'aller le retrouver sur scène, découvre l'interview qu'a donné l'artiste devant les caméras de Booska-P.

Le matin est une légende pour moi

De toute évidence, Fary n'est pas quelqu'un qui plaisante avec le style, pour autant, il aurait aimé ne pas être aussi attentif à son apparence : "J'envie les gens qui n'ont pas de style... Pour moi c'est compliqué au quotidien, j'ai l'impression d'être une meuf, je met des vrais 1h à m'habiller. Aujourd'hui je suis en retard parce que je le suis tout le temps. Pour moi 15h équivaut à 9h du matin, le matin est une légende pour moi, on m'a fait croire que ça existe. Je vis vraiment la nuit..." explique-t-il.

Je monte sur scène depuis l'âge de 11 ans

A seulement 25 ans, Fary a connu une année riche professionnellement parlant avec de nombreux succès et records : "C'est une évolution avec le temps, au jour le jour. Quand on te découvre, on croit que c'est rapide mais il y a 6 ans de travail avant cela, avec des rencontres et des échéances... Chaque étape a servi la précédente depuis longtemps. C'est vrai que je n'ai pas eu de complications, tout s'est déroulé comme j'en rêvais. Depuis l'âge de 11 ans je monte sur scène, je jouais avec mon petit cousin, on était passionnés de Jamel donc on a commencé par reprendre ses sketches puis je me suis mis à écrire. " raconte-t-il.

Je suis dans la conversation avec le public

En février prochain, Fary se produira dans plusieurs salles de dimensions totalement différentes : " L'idée est de retourner dans les différentes salles dans lesquelles j'ai pu passer. Je prétend être dans la conversation avec le public, l'idée est de jouer ce spectacle aussi bien devant 40 personnes que devant 2700 et de voir ce que ça change." ajoute-t-il.

Parfois, je change mes sketches pour surprendre

Si sa renommée, notamment sur la toile, a fait que certains de ses sketches sont déjà connus de ceux qui vont voir son spectacle, l'homme a trouvé la parade pour éviter les répétitions : "Ca arrive que les gens anticipent donc parfois je mets des blancs, ou alors je trouve une autre suite ! Ou alors je ne rejoue tout simplement pas les sketches qui se trouvent sur internet ou pas entièrement." annonce-t-il.

Le pire, ce sont les gens qui font des snaps

S'il est présent sur les réseaux sociaux, il dénonce les effets pervers de leurs utilisations à outrance : "Mais pour moi le pire ce sont les téléphones, les gens qui font des snaps. Je comprend pas le concept de capter le moment sur un smartphone avant de le faire dans sa tête. C'est exposer sa vie pour dire qu'elle est mieux que celle des autres et au final tu n'es pas en train de profiter. C'est de l'exhibition et du voyeurisme." regrette-t-il avant de dévoiler le secret de son chewing-gum et l'histoire de son binome avec Jason Brokerss.

 

 


Donne ton avis

Auteur (@simon2booskap )

yago : L'humilité et l'orgueil le tout dans un même homme, la folie et la raison le tout dans un seul homme, j'ai le coeur d'aladdin et les vices de Jafar (5816 articles publiés) yago est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @simon2booskap.

Aucun commentaire sur la news

Pseudo
Mail

Reçois le top de l'actu

Reçois dans ta boite mail le top des actu du rap, foot et cinéma.

Le meilleur de l'actu

2Pac : son ex-garde du corps connaît l'identité de son assassin
Damso dévoile le clip « J Respect R » par surprise !
Rohff est complètement « Hors de contrôle » ! [VIDEOCLIP]
Toutes les actualités
Me connecter avec mon pseudo / email
Me connecter avec les réseaux sociaux Log avec Facebook
Pas encore inscrit sur Booskap ? M'inscrire
Mon avis sur cette nouvelle version de Booskap.