Actualités Lifestyle

Jim Jones dénonce le racisme d’une boutique Gucci

Jim Jones dénonce le racisme d’une boutique Gucci

Jim Jones interpelle la maison Gucci sur les réseaux sociaux. Le membre du Dipset affirme avoir fait l’expérience d’un service largement en deçà de ses attentes et d’un accueil pour le moins minimaliste.

Le vétéran n’ira plus chez Gucci

Sur Instagram, Jones partage sa colère. Parti en virée shopping chez Gucci, le temps de trouver quelques pièces pour le tournage de son nouveau clip Goin Shopping en featuring avec le rappeur new-yorkais 5ive Mics, Capo affirme avoir hérité d’un accueil décevant, quand bien même le rappeur aura été reçu en tant que VIP : « Très légèrement raciste, on voulait un peu d’eau pétillante, j’étais assoiffé après avoir passé autant de temps à faire du shopping, et généralement, je suis déjà bourré quand je sors de ce genre de boutiques, parce qu’ils servent du Champagne. »

Dans la vidéo relayée, Jones affirme que la personne en charge de l’assister chez Gucci n’a pas accédé à ses demandes répétées, de même qu’il n’aura pas eu droit à la moindre attention où à un rafraîchissement. Après avoir demandé à parler à un manager, le rappeur se retrouvera face à un employé noir, le laissant conclure à un profilage racial : « Je suis fatigué de tout ça, on dépense tout cet argent en tant qu’artistes dans ces boutiques, ils embauchent ces personnes noires, et ces mêmes personnes noires deviennent plus racistes que les blancs dès qu’ils ont le job. Arrêtez de jouer avec nous. »

Finalement, Jim Jones et son équipe quitteront Gucci pour filer au département luxe de Bergdorf Goodman, où ils auront visiblement été mieux reçus.

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT