Advertisement
Advertisement

Venom 2 : le réalisateur promet beaucoup de violence

Malgré une classification seulement PG-13...

par Jeune Dauphin

Le public est quelque peu inquiet que le prochain Venom ne soit pas respectueux de la noirceur du personnage original, extrêmement violent. Le réalisateur du film, Andy Serkis, a tenu à rassurer le public.

A lire aussi :

Le public pourrait être « déçu » par le prochain film Spider-Man !

Andy Serkis s'explique sur la violence

Ce n'est plus qu'une question de semaines avant que l'on puisse découvrir le deuxième volet de Venom intitulé Venom: Let There Be Carnage dans les salles obscures. S'il est attendu de pied ferme par les amoureux de l'univers de Spider-Man, ces derniers doutent fort de l'intensité de la violence que renfermera cette suite.

En effet, le film a été classé PG-13 aux Etats-Unis, ce qui induit qu'il contiendrait « des séquences intenses de violence et d'action, un langage fort, du matériel dérangeant et des références suggestives ». Toutefois, cette classification est très récurrente outre-Atlantique et tout laisse croire que carnage il n'y aura pas. Dans une interview réalisée en live sur Instagram par IGN, le réalisateur Andy Serkis a tenu à défendre la violence de son film. Si elle ne sera pas aussi graphique qu'un film R-rated, elle sera fortement suggérée, si l'on en croit ses propos traduits par écran large.

« Vous pourriez avoir une version adulte R-rated de cela. Bien sûr que vous pourriez [...] Vous auriez pu avoir ça avec le dernier film, aussi. Mais nous voulions toucher un large public avec ce film et… il y a plusieurs règles que vous devez respecter. Cependant, je pense que nous avons poussé jusqu'aux limites le danger, l'obscurité et la menace de Carnage. Ce n'est pas parce que vous ne voyez pas de sang – peut-être qu'il n'y a pas tant de sang ou de têtes qui se font arracher – qu'il n'y en a pas. Ces choses sont suggérées. La suggestion, laisser faire l'imagination du public, peut être tout aussi puissante. Je pense que c'est exactement ce que nous avons réussi à faire. Nous n'avons certainement pas abandonné la noirceur du film. »

Verdict à partir du 20 octobre au cinéma en France.

Donne ton avis

Auteur

Jeune Dauphin : (3901 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail

Top actus

X FERMER
X FERMER
Advertisement