Netflix vient-il d'augmenter ses tarifs en France ?

Non, Netflix n'a pas pris ses abonnés en traître.

par benmorin

Peut-être avez-vous pu remarquer une augmentation sur votre facture mensuelle Netflix. Contrairement aux dires lus ici et là, la plate-forme vidéo n’a pas décidé d’une hausse de ses tarifs à la volée. En réalité, elle avait prévenu en juin dernier.

A lire aussi :

Le film « Les Etoiles Vagabondes » de Nekfeu arrive sur Netflix

Une hausse prévue de longue date

Pas de panique : l’augmentation subie d’une partie des abonnements Netflix à la mi-août n’a rien d’arbitraire. Aussi agaçante puisse-t-elle être, cette hausse n’est que la conséquence d’une annonce actée au début de l’été. A l’époque, il fut évoqué une hausse progressive, qui s’applique donc à partir de ce mois. Pour rappel, vous devrez désormais vous acquitter de 15,99 euros par mois (contre 13,99 euros auparavant) si vous souhaitez profiter d’un forfait Premium, donnant accès à 4 écrans simultanément en résolution HD. L’offre Standard, la plus courue, voit son prix passer de 10,99 euros à 11,99 euros par mois. Cette dernière permet de jouir de Netflix sur 2 écrans simultanément en HD. Des hausses respectives de 14,3% et 9% donc, en sachant que seul le forfait Essentiel à 7,99 euros par mois voit son tarif gelé pour l’instant. Comme le rappelait justement le Figaro il y a quelques semaines de cela, depuis l’arrivée de Netflix en France en 2014, les prix des forfaits Standard et Premium ont respectivement augmenté de 37,5% et 33%. 

Des hausses vouées à cesser ?

A voir si Netflix continuera cette politique de hausses régulières. Avec l’arrivée prochaine des concurrents Disney+ et Apple TV+, sans doute la firme sera amenée à calmer le jeu un temps. Il faut dire que ces 2 services ne manquent pas d’ambitions. La plate-forme de Disney devrait aligner les classiques piochés dans ses propres archives et celles de la Fox, tandis qu’Apple va parier sur des séries inédites portées par des superstars de l’écran. De Jennifer Aniston à Reese Witherspoon en passant par Steve Carell, Aaron Paul ou encore Jason Momoa. Et puis, c’est sans parler du fait que Netflix a pour la première fois de son histoire perdu des abonnés aux Etats-Unis, loupant dans la foulée ses prévisions en terme de croissance d’abonnés.

 

Donne ton avis

Auteur

Benjamin Morin : (3426 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail

Top actus