Le Joker devait être le grand méchant de « Suicide Squad » !

Son réalisateur, David Ayer, ne s'en remet toujours pas.

par Booskap

Alors que le Joker aura bientôt droit à son propre film, certains ne se remettent toujours pas de son manque de temps à l'écran dans le film Suicide Squad, sorti en 2016. C'est le cas de David Ayer, le réalisateur du long-métrage DC, qui n'a pas hésité à faire part de ses regrets. Pas sûr cependant que ça suffise à apaiser Jared Leto, l'interprète du clown de Gotham.

A lire aussi :

Leonardo DiCaprio en Joker, pourquoi on n'y croit pas !

« Oui, le Joker aurait dû être le méchant principal »

7 minutes. C'est en tout et pour tout le temps qu'aura passé le Joker à l'écran dans le Suicide Squad de David Ayer. Alors qu'il est probablement l'un des bad guys les plus emblématiques de chez DC, le prince du mal de Gotham s'est fait éclipser dans le film par certains de ses collègues vilains, à l'image de Deadshot ou l'Enchanteresse. Un choix qui a du mal à passer pour beaucoup de fans, mais pas que. Sur son compte Twitter, le cinéaste aux manettes du long-métrage a exprimé ses regrets à propos de la place occupée par le Joker. Interpelé par un twittos, David Ayer a balancé le fond de sa pensée : « Croyez-moi, j'agonise sur ce point. Oui, le Joker aurait dû être le méchant principal ».

Reste à savoir si Ayer exprime là des regrets pour sa vision initiale du personnage, ou s'il avoue à demi-mot qu'il a dû faire des concessions face aux demandes du studio. Aux dernières nouvelles, les rumeurs indiquaient qu'Universal aurait voulu atténuer l'importance du Joker pour faire passer Suicide Squad en classification PG-13 (déconseillé aux moins de 13 ans) plutôt que R (déconseillé aux moins de 17 ans).

La colère de Jared Leto

En tout cas, s'il y en a bien un qui n'a pas apprécié cette décision, c'est bien le Joker lui-même. Impliqué comme jamais dans son rôle, Jared Leto lâchait après la sortie du long-métrage « qu'il y a probablement assez du Joker dans les scènes coupées pour un film entier ». Visiblement remonté, le chanteur de Thirty Seconds to Mars n'a pas hésité à tacler les studios alors qu'il devrait encore collaborer avec eux pour d'autres films. Amateur d'escalade, Leto a été interrogé l'année dernière par un fan sur une éventuelle clause imposée par la Warner lui interdisant les activités dangereuses. Ce à quoi l'acteur a sobrement répondu « My answer is f*ck them ». Ambiance.

Donne ton avis

Auteur (@booska_p )

Booskap : Le site numéro 1 du rap francais. Toute l'actualité du rap francais et américain, le sport et le cinéma en vidéos. (52216 articles publiés) JorisD est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @booska_p.

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail