John Singleton, le réalisateur de Boyz N the Hood est dans le coma

Polémique autour de l'état de santé du cinéaste.

par Ben

Il s’était fait connaître pour avoir réalisé au début des années 90 le film Boyz N the Hood. Victime d’un accident vasculaire il y a quelques jours de cela, John Singleton serait maintenu en service de réanimation.

A lire aussi :

Il y a 25 ans sortait au cinéma Boyz N the Hood !

Plusieurs versions sur l'état de santé du réalisateur

Contrairement à ce qu’avait annoncé un média américain, John Singleton serait toujours bien en vie. C’est ce qu’affirme par voie de presse sa porte-parole Shannon Barr, déclarant que toute affirmation contraire était inexacte. L’annonce erronée du décès du réalisateur avait rapidement suscité une vague d’émotion sur les réseaux sociaux, et le hashtag #RIPJohnSingleton n'a pas tardé à envahir les tendances. Voici ce qu'indique le communiqué reçu par certains médias outre-atlantique : «Notre fils/père adoré, John Singleton, a été victime d'une attaque à l’hôpital. […] Nous demandons que soit respectée sa vie privée, notre famille apprécie toutes les prières qui lui ont été adressées par ses fans, ses amis et ses collègues». Neil deGrasse Tyson, Snoop Dogg et Guillermo del Toro furent parmi les premiers à réagir. Cleopatra Singleton, la fille de John Singleton, laissait de son côté entendre que son père pourrait quitter l’unité de soins intensifs dans laquelle il se trouve sous peu, sans doute dans les jours prochains. Nul doute que de nouvelles informations sur l'état de santé de Singleton devraient être communiquées dans les prochaines heures, face à ce capharnaüm. 

Le chef d’oeuvre Boyz N the Hood

Pierre angulaire de la filmographie de John Singleton, Boyz N the Hood sortait dans les salles obscures le 4 septembre 1991. Porté par Ice Cube et Cuba Gooding Jr., le film à placer aux côtés de Menace II Society, Juice, Friday, etc. invite le spectateur à suivre l’évolution de trois amis d’enfance dans le quartier South Central de Los Angeles. Evoquant tour à tour la violence des gangs, le racisme de la police, le trafic de drogues et la circulation des armes à feu, Boyz N the Hood fait, plus d’un quart de siècle après sa sortie, toujours office de référence dans le genre du cinéma hoodploitation.

 

Donne ton avis

Auteur

Ben : (3769 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail