Inception : la fin expliquée une bonne fois pour toutes ?

L'occasion de clore le débat ?

par Ben

C’est sans doute l’une des fins de longs-métrages ayant fait le plus parler d’elle. 10 ans après la première projection du classique de Nolan dans les salles obscures, de nombreux internautes, YouTubers et médias reviennent sur la conclusion d’Inception. Dans le but de faire la lumière sur l’ultime plan du film.

A lire aussi :

Leonardo DiCaprio n'a pas compris la fin d'Inception

Alors cette toupie, elle tourne ?

Cette fois, c’est le média denofgeek qui s’est lancé dans une enquête façon puzzle pour recoller tous les morceaux, et enfin définir si le personnage campé à l’écran par DiCaprio dans Inception est dans la réalité ou dans un rêve à la toute fin du long-métrage. Sorti dans les salles de cinéma françaises le 21 juillet 2010, Inception fait depuis partie des pièces maîtresses dans la filmographie de Christopher Nolan, au point d’éclipser nombre de ses autres projets. Il faut dire que son scénario exceptionnel y est pour beaucoup : semant volontairement trouble tout du long, le cinéaste conclut son oeuvre par une énigme, laissant les spectateurs, autant que les acteurs du film, pantois. De son propre aveu, Leonardo DiCaprio, ayant le premier rôle à l’écran, ne saurait se prononcer sur la fin d’Inception, comme il l’avait répété plus tôt dans l’année : «Parfois, tu es juste concentré sur ton personnage, mec. En fait, je m’implique, mais quand il s’agissait de Chris Nolan et de son esprit, et de la façon dont cela allait se mettre en place, tout le monde essayait constamment de reconstituer le puzzle». De fait, selon la star, la fin du film «dépend de l’œil du spectateur». Sauf que denofgeek a pioché, quitte à reprendre chaque détail des 2h28mn du projet : «Le moment en question est la dernière image du film : une toupie tractricoïde qui tourne sur la table de cuisine de Dom Cobb (Leonardo DiCaprio). Du moins, nous pensons que c'est la table de Cobb. En vérité, il ne l'a pas vue depuis des années car il a fui le pays après que sa femme et mère de ses enfants, Mal (Marion Cotillard), se soit suicidée. […] C'est une révélation insidieuse en fin de film quand on apprend qu'en laissant toutes cette confusion tourner sans cesse dans son subconscient, il a convaincu Mal que sa vie, sous toutes ses formes, était un mensonge. Maintenant, Cobb utilise le même objet maudit comme son propre totem, une possession singulière qui permet à son propriétaire de faire la différence entre un rêve et la réalité. Pourtant, à la fin du film, après avoir obtenu ce qu’il voulait depuis des années - rentrer chez lui - il ne prend pas la peine d’attendre à cette table pour voir si son totem s’arrête de tourner, confirmant ainsi qu’il est réveillé et qu’il vit sa vie au lieu d’être piégé dans une illusion. […] Cobb ne peut plus faire la différence et ne s’en soucie pas. Il est chez lui. Et la toupie continue de tourner»

 

Une théorie appuyée par un acteur du film

Il y a deux ans de cela, l’acteur Michael Caine, qui jouait le père de Mal dans le film, admettait ne pas avoir compris le script à la première lecture : «J’ai dit [à Nolan] : «Je ne comprends pas quand sont les rêves». Il m’a dit : «Et bien, dès que tu es dans une scène, c’est la réalité. Sinon, c’est que c’est un rêve»»

Donne ton avis

Auteur

Ben : (3835 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail