4 classiques jugés racistes censurés sur Disney +

Peter Pan, Dumbo, Les Aristochats et La belle et le clochard...

par Leo

Depuis son lancement en 2019, la plateforme Disney + a réussi à convaincre des dizaines de millions d'utilisateurs et s'impose désormais comme le principal adversaire de Netflix dans le monde de la vidéo à la demande. En un peu plus d'un an d'existence, la société a également pris le temps de lisser son catalogue... On vous en dit plus. 

A lire aussi :

« Black Widow » pourrait sortir directement sur Disney +

Des films interdits aux enfants ? 

Chez Disney +, on avait commencé par avertir le public avec des messages précédents la diffusion de certains films. En jeu, des stéréotypes jugés racistes par l'entreprise, comme on peut le lire ici : « Ce programme comprend des représentations datées et/ou un traitement négatif des personnes ou des cultures. Ces stéréotypes étaient déplacés à l’époque et le sont encore aujourd’hui. Plutôt que de supprimer ce contenu, nous tenons à reconnaître son influence néfaste afin de ne pas répéter les mêmes erreurs, d’engager le dialogue et de bâtir un avenir plus inclusif, tous ensemble. Disney s’engage à créer des histoires sur des thèmes inspirants et ambitieux qui reflètent la formidable diversité et la richesse culturelle et humaine à travers le monde ». 

Depuis, Disney + a décidé de passer à l'action face aux films concernés : Peter Pan, La Belle et le Clochard, Les Aristochats et Dumbo. Depuis un profil enfant, les quatre films ont tout bonnement disparu du catalogue. Depuis un compte adulte, les programmes sont toujours disponibles, avec le message d'avertissement indiqué au-dessus.

Le Point s'est penché sur les séquences jugées problématiques par les studios américains. Le magazine évoque des références aux lois racistes du sud des Etats-Unis dans Dumbo, en vigueur à l'époque du film 1941 (le doublage des corbeaux), l'utilisation du terme « peau rouge » dans Peter Pan, ou encore la représentation -avec des baguettes notamment- des chats asiatiques dans La Belle et le Clochard et Les Aristochats

Récemment, la société américaine a par ailleurs indiqué avoir dépassé les 85 millions d'abonnés à travers le monde. Le leader mondial du marché de la vidéo à la demande, Netflix, en est pour sa part à plus de 200 millions d'abonnés payants

A lire aussi :

Netflix compte plus de 200 millions d'abonnés payants dans le monde

Donne ton avis

Auteur

Leo : (1602 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail

X FERMER